Familles confrontées au suicide de l’enfant

      Au sein de Jonathan, nous proposons deux fois par an, des week-ends pour les parents et frères et sœurs adultes confrontés au suicide de l’enfant ou frère ou soeur.
Ces week-ends ont pour objectif de tenter de comprendre le geste suicidaire, d’approcher le chemin de souffrance qui mène à un tel acte, pour ensuite avancer sur le chemin de la reconstruction.
Nous espérons que chacun reparte à la fin d’un week-end, si ce n’est apaisé, au moins avec des éléments de réflexion, pour petit à petit consentir à cette séparation brutale et repartir vers la vie.
Lors de ces week-ends, il y a des temps d’écoute et des temps de partage, en grand ou petits groupes, pour que chacun puisse s’exprimer s’il le souhaite.
Nous sommes aidés pendant les deux jours, par des professionnels (un(e) psychiatre et un(e) psychologue) qui viennent répondre à nos questions, à nos interrogations.

Prochaines rencontres prévues

Témoignages de professionnels, psychiatres et psychologues

  • Martine Piton, psychologue. “un grand respect face à la douleur de chacun, des mots qui se sont risqués pour l’exprimer et sortir de l’enfermement, de beaux échanges dans le groupe et aux pauses, des émotions….accueillies avec compassion, une vraie co-constructionlire la suite du témoignage de Martine Piton
  • Florence Bataille, psychologue: “Grâce à Jonathan Pierres Vivantes, j’ai participé à une rencontre avec des parents endeuillés… suite du témoignage de Florence Bataille
  • Martine Métivier, assistante sociale, thérapeute familiale: “… une belle qualité d’écoute et de compréhension mutuelle entre familles vivant une détresse semblable,…, une compétence exceptionnelle pour s’appuyer sur des ressources et des pistes d’espoir … voir l’ensemble du témoignage de Martine Métivier
  • Cécile Omnès, psychiatre: “Grâce à Jonathan Pierres Vivantes, j’ai participé à une rencontre… suite du témoignage de Cécile Omnès
  • Julien Testart, psychiatre: “Avec une sollicitude bienveillante qui appelle le récit de l’autre, avec une inconditionnelle hospitalité… suite du témoignage de Julien Testart

Lettres de Postvention

Echos de rencontres précédentes

  • Weekend à Arcachon les 26 et 27 novembre 2016. Nous avons accueilli 22 personnes, dont six frères et sœurs. C’est une grande richesse de pouvoir prendre le temps de s’écouter les uns les autres pendant deux jours. suite du compte-rendu
  • 19 et 20 mars 2016 près de Nantes.
  • Weekend à Sanary les 7 et 8 novembre 2015. Voir les premiers échos avec une photo de groupe  “Un grand merci à toutes et à tous, je suis maintenant plus serein et avec l’espoir d’une vie plus paisible.
    Notre deuil, récent pour la plupart fait de nous des convalescents qui avons bien besoin de reprendre des forces. Et pour ma part, cette ambiance calme, organisée, le cadre, les bons repas, tout cela “servi ” avec beaucoup d’amour m’ont fait un bien fou. Non, il ne faut pas désespérer car il reste encore de belles choses à vivre!
    La décision de participer à ce week-end n’a pas été si simple à prendre pour moi. J’appréhendais ce face à face avec mes propres émotions, bien trop souvent enfouies, et avec la douleur de parents ayant perdu un enfant, me renvoyant la douleur de mes propres parents.
    Je me suis sentie accueillie, comprise, avec une qualité d’écoute rare et précieuse.

    Lire plus de témoignages et tout le compte-rendu dans la Lettre de Postvention du suicide N°32. Décembre 2015
  • “Merci mille fois à ceux et celles qui prennent la peine d’organiser des moments comme ce week-end dernier. Ces instants de partage même s’ils sont douloureux restent néanmoins précieux et aidants pour continuer à vivre nos vies devenues invivables. J’ai apprécié chacune des rencontres avec vous tous. Ce lien qui nous unit rend nos relations particulières et extrêmement fortes et riches. Notre douleur nous aveugle, alors partager avec d’autres c’est découvrir d’autres façons d’aborder ce naufrage et pourquoi pas trouver quelques clés pour avancer un peu plus facilement. Lire les échos du WE des 13, 14 et 15 mars 2015 à St Prix (région parisienne) dans la Lettre du 31 juin 2015 de Postvention du suicide.
  • Merci  à  vous  pour  ce  weekend  et  tout  le  travail  d’organisation qu’il  a  nécessité.
    Je  sais  déjà  qu’il  m’a  beaucoup  apporté. Le  cheminement vers  le  suicide  est  plus  clair  et  m’aide  à  comprendre  un  peu  mon  fils. Certaines  de  mes  questions  ont  des  réponses, enfin!”  Lire les Echos du WE Postvention Brive nov 2014
  • Par quelques touches, forcément personnelles, voici la coloration du “Weekend pour la Vie” organisé à Biviers près de Grenoble par l’antenne JPV Isère, du 13 au 15 juin 2014. Le centre Saint Hugues nous accueille, adossé à la Chartreuse; face à nous, les sommets du massif de Belledonne chapeautés de nuages, ne se laissent admirer que par intermittence. En ce jour de grève SNCF, certains auront mis de très longues heures pour arriver de Paris, de Morlaix, d’Agen ou de Montpellier… Jean Michel nous propose d’écrire le prénom de notre enfant sur un goéland qui sera placé sur le tableau “Entre terre et ciel“. Lire la suite des échos du WE de juin 2014 à Grenoble dans la Lettre de Postvention du suicide N°30