Bonne F… mamans héroïques.

Catégorie :

Description

Je n’ose pas écrire “Bonne Fête” des Mères alors que vous souffrez tant ! Et pourtant… comme je voudrais que ce soit le cas !

Que de souffrance chez vous toutes ! Quelle désolation ! Quel désespoir parfois !

Et pourtant, vous restez debout malgré tout, Mamans héroïques. Pour vos autres enfants, pour votre mari… Quand il n’y a ni d’autres enfants ni mari, vous restez debout quand-même alors que vous avez envie de vous coucher, de fermer les yeux et de mourir aussi, pour tout oublier.

Mais comment pourriez-vous oublier cet enfant que vous pleurez tant ? Vous n’avez pas envie de l’oublier, même si son souvenir vous torture. Alors vous restez vivante pour continuer à le porter dans votre cœur comme vous l’avez porté dans votre ventre, jusqu’à cette future naissance qui sera la vôtre dans ses bras.

Certaines d’entre vous pensent sans doute que je délire. Peut-être pas tant que ça… Hélas, nous sommes ici dans l’incommunicable. Mais sommes-nous sûrs de tout savoir sur la mort ? Sommes-nous sûrs qu’elle est la fin de tout ? Et pourquoi pas le commencement de tout ? Croyons-nous pouvoir tout comprendre des mystères de
l’univers ? Qu’est-ce qui m’empêche de supposer que la mort sur le plan matériel est peut-être une naissance sur un autre plan ? Et qu’elle doit être une formidable délivrance par rapport à nos limitations physiques ? Ou alors, faut-il admettre une fois pour toutes que la vie est un piège, une épouvantable trahison pour ceux que le pire des malheurs a terrassés ? N’y a-t-il pas, qui sait, quelque chose que nous n’ayons pas compris et qui fait que nous sommes si malheureux, inconsolables ?

Mamans crucifiées ! Ne seriez-vous pas nos héroïnes d’amour ? Le « sel de la terre ? » Votre enfant parti ne serait-il pas là, parti mais là quand-même, pour vous montrer ce chemin que vous ne voyez pas encore mais qui doit faire de chacune de vous une étoile ?

Que cet enfant chéri soit votre lumière grandissante ! Ne fermez pas les yeux. On vous aime. Nous avons besoin de vous. Soyez nos mamans…

L’Itinérant.
(Ce message a été écrit sur le Forum de Jonathan Pierres Vivantes le jour de la Fête des Mères. Date : 25-05-2003 à 11 heures 25)