Luc.

Catégorie :

Description

Pour l’inconscient
Et pour l’amour
Il n’y a pas de temps
Car hier, c’est toujours.

Je ne peux pas savoir
Si vraiment tu m’entends
Toi qui vis autrement,
Au-delà du miroir.

Mais vraiment je peux croire
Que bien mieux qu’autrefois
Tu comprends et tu vois
Notre amour, notre espoir.

Le Fils qui t’a conduit
Quand est venue ton heure,
Le Fils l’a tant redit :
“Avec vous je demeure. ”

Aucun lien d’amour
Ne peut être rompu
Aucun élan d’amour
Ne peut être perdu.

Mon Grand, je te redis
Ce que je t’écrivis :
“Gentil fils jamais loin parti
Que ne s’accolent nos esprits. ”

Colette Morin.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Luc.”